banner_default

Mise à jour MV Wakashio - 24 août 2020

Risques de déversements d'hydrocarbures éliminés

Le pompage de l'huile restante de la section arrière du MV Wakashio s’est achevé hier, éliminant tous risquent de déversements supplémentaires. Le 15 août, le MV Wakashio s'est brisé en deux. La section arrière, qui est restée sur le récif, contenait toujours une petite quantité de diesel dans la salle des machines. Toute cette huile a été enlevée hier. Les opérations se poursuivent pour enlever d'autres polluants, tels que des morceaux de bois, des panneaux et d’autres débris flottants.

Cette section de l'épave sera démantelée avant le début de la saison cyclonique en novembre prochain.

La section avant du vraquier a été remorquée et une opération est en cours pour saborder l’épave à une profondeur de 3 000 mètres, à 40 kilomètres au large de la côte sud-est de Maurice. Ces opérations ont été retardées dus aux mauvaises conditions météorologiques.

L’état des lieux et le nettoyage des lagons et des rives sont en cours, avec l'aide d'une équipe d'experts étrangers. Les booms artisanaux déployés grâce aux efforts bénévoles de la communauté locale ont joué un rôle important pour limiter l’étendue de la marée noire. Des experts étrangers ont recommandé que ces barrages, désormais saturés, soient enlevés et remplacés par des barrages absorbants.

Pour rappel, 96% de nos côtes n’ont pas été affectées par le déversement de pétrole du MV Wakashio.

wakashio
wakashio
wakashio

 

Télécharger l'article